Accueil > Bourse en ligne > Les robo-advisors arrivent en France
Top 5 Banques en ligne :

  • Boursorama
  • Fortuneo
  • ING Direct
  • Hello Bank
  • BforBank
  • Fiche
  • Offert
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • Infos
  • Boursorama remporte la palme (CB gratuite)
  • Livret d'épargne à 2% (promo) et CB gratuite
  • ING Direct offre la CB gratuite et un livret d'épargne à 3% (promo)
  • Hello Bank (BNP Paribas) offre la CB gratuite
  • Bforbank peut offrir jusqu'à 130€ à l'ouverture et la CB gratuite

Les robo-advisors arrivent en France

Ce nouveau concept tout droit venu des Etats-Unis arrive en France. Les « robo-advisors », kezako ? Il s’agit tout simplement de sites Internet qui proposent aux particuliers l’allocation d’actifs la plus adaptée à leur profil, le tout étant déterminé d’après une batterie d’algorithmes et de statistiques.

betterment_robot

Un système déjà bien présent aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les piliers du secteur sont Wealthfront et Betterman, ils gèrent respectivement 2 milliards et 1,4 milliard de dollars d’actifs.

Ils sont déjà 75 000 particuliers a avoir été séduits d’après une étude publiée mi-mars par Goldman Sachs, ce qui ne représente qu’un début pour ce marché estimé à 500 milliards de dollars par RBC Capital Markets.

En France la tendance n’est pas la même, mais il est à noter que cela pourrait bien changer à l’avenir, les sociétés de « fintech » (contraction de finance et technologie) commencent à se positionner sur ce marché. Ce sont 3,5 millions d’euros qui ont été levés auprès de Crédit Mutuel Arkéa et Iena Venture par Yomoni. Fondée en 2014, la start-up a pour but de libérer l’épargne longue des français. L’idée leur est venue lorsqu’ils se sont rendus compte que les systèmes de retraite et d’épargne comme le livret A ne répondent plus aux attentes des particuliers en termes de rendement, ils veulent donc démocratiser l’accès à des produits financiers simples tout en conservant des frais de gestion limités.

Un défi de taille en France

bourse

Ces nouveaux sites visent une cible précise : les 25-30 ans, génération qui a grandi avec internet et qui ne se déplace que rarement en agence, cette génération se retrouve souvent perdue face à une offre de placements bien trop complexe.

Yomoni espère convaincre 5 000 par an et gérer d’ici 2020 1 milliard d’euros d’actifs.

Pour y arriver il faudra surmonter différents obstacles, l’engouement des particuliers pour les contrats d’assurance-vie en ligne est faible et atteste que malgré une efficacité plus élevée que les produits distribués dans les réseaux bancaires classiques, il est difficile de gagner la confiance des clients.

Humains contre robo-advisors


Notez cet article :
Les robo-advisors arrivent en France 4.89/5 - 18 votes




Partagez cet article :

Auteur : Banqueo


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Banqueo


+ de 110 000 membres

+ le guide finance offert


Votre banque en ligne ?