Accueil > Banque en ligne > Les solutions de financement accessibles aux associations
Top 5 Banques en ligne :

  • Hello Bank
  • Boursorama
  • Fortuneo
  • ING Direct
  • BforBank
  • Fiche
  • Offert
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • Infos
  • Hello Bank (BNP Paribas) CB Gratuite 80€ Offerts
  • Boursorama remporte la palme (CB gratuite)
  • Livret d'épargne à 2% (promo) et CB gratuite
  • ING Direct offre la CB gratuite et un livret d'épargne à 3% (promo)
  • Bforbank peut offrir jusqu'à 130€ à l'ouverture et la CB gratuite

Les solutions de financement accessibles aux associations



À l’instar d’une entreprise classique, une association doit bénéficier de ressources suffisantes pour fonctionner et mener à bien ses missions. Si vous prévoyez de mettre en place un projet associatif, vous avez diverses solutions à votre disposition pour trouver un financement.

Le financement interne : les principales ressources financières d’une association

Le financement interne est une excellente solution pour garantir le bon fonctionnement d’une structure à vocation non commerciale. Il peut être constitué en grande partie des droits d’entrée des adhérents ou des cotisations. Ces dernières doivent généralement être versées de manière périodique et peuvent satisfaire partiellement ou intégralement les besoins financiers d’une organisation.

Afin d’accéder à ces types d’apports, vous devez les inclure dans les dispositions statutaires de votre association, lors de la constitution de votre organisme. Dans le cas où vous souhaitez imposer des cotisations, il est indispensable de désigner un organe qui va se charger entre autres de la définition du montant et de la périodicité des versements.

Il est important de noter que les cotisations doivent être utilisées dans la réalisation des projets de votre structure et ne peuvent constituer une réserve de trésorerie.

Outre ces deux sources de financement, votre association peut bénéficier d’apports ponctuels fournis par ses membres. Les ressources offertes par les adhérents peuvent être des biens matériels (ordinateurs, véhicules, etc.), immobiliers ou des sommes d’argent. En règle générale, les statuts d’association prévoient une clause permettant aux apporteurs de reprendre leurs ressources en cas de dissolution de l’organisme.

financement d'une association

Les dons, les donations et les legs : d’importantes sources de financement

Les dons peuvent constituer d’importantes sources de financement et, contrairement aux apports ponctuels des membres, ils ne peuvent être repris et sont automatiquement intégrés au patrimoine de votre organisation. Ils peuvent être de différentes natures : valeurs mobilières, titres, mobiliers, terrains, locaux, etc.

La réception d’un don ne nécessite aucune autorisation spécifique. Cependant, si vous prévoyez de réaliser une collecte de fonds, vous devez rédiger une déclaration d’appel à la générosité publique et la déposer auprès de la préfecture.

Concernant les donations et les legs, ils doivent faire l’objet d’un acte authentique, un sous seing privé. Une donation peut être effectuée si le donateur est vivant. Le leg, quant à lui, est essentiellement opéré par un testament et nécessite donc l’intervention d’un notaire.

Pour information, le financement des associations par des donations et des legs est soumis à différentes règles. Ces types d’apports sont réservés aux associations culturelles, aux organismes associatifs soumis au Droit local d’Alsace-Moselle et aux associations d’intérêt général possédant une ancienneté de 3 ans. Les fondations reconnues d’utilité publique, les unions agréées d’associations familiales et les structures ayant pour activité l’assistance, la recherche scientifique, médicale ou la bienfaisance peuvent également prétendre à ces sources de financement.

Le parrainage et le mécénat : des sources de financement intéressantes pour une association

Si votre organisme associatif ne peut prétendre à une donation ou un leg, vous pouvez opter pour le parrainage. Également connu sous l’appellation sponsoring, ce dernier revêt une forme de partenariat entre votre structure et une entreprise.

Selon l’accord entre votre association et la société, celle-ci peut vous fournir un apport matériel tel qu’une somme d’argent ou des équipements, en contrepartie d’une publicité. Dans certains cas, les entreprises exigent la mise en valeur de leur logo, de leur nom ou de leur slogan, dans l’objectif d’améliorer leur image de marque.

Si le parrainage nécessite une contrepartie, le mécénat est un simple appui offert par une entreprise ou une personne physique désireuse de soutenir un projet éducatif, sportif, culturel ou philanthropique. Reprenant certaines caractéristiques d’un don, il peut prendre différentes formes : apport matériel, conseils techniques, etc.

Les subventions : une excellente solution pour financer un organisme associatif

Si votre association est déclarée en préfecture et immatriculée au répertoire Sirene, vous pouvez prétendre à des subventions fournies par les collectivités territoriales, les institutions publiques administratives, les établissements publics industriels, commerciaux ou l’État.

Les aides peuvent être des apports financiers ou matériels et sont proposées sans contrepartie. Toutefois, elles sont uniquement accordées pour financer des œuvres d’intérêt général. Dans les six mois suivant la fin de votre projet, vous devez fournir un compte rendu à l’organisme qui vous a fourni les apports.

Pour pouvoir accéder à une subvention, votre association doit remplir un formulaire de demande dont les caractéristiques sont mises en lumière dans le décret du 28 décembre 2016. Sachez que les organismes culturels ne peuvent accéder à ce type de financement. Néanmoins, l’État et les collectivités ont la possibilité de fournir une aide pour des projets de réhabilitation d’édifices culturels, que ceux-ci soient répertoriés ou non à l’inventaire des monuments historiques.

Les banques pour financer une association

Que ce soit pour un financement à court, à moyen ou à long terme, les banques se présentent comme les solutions idéales. Dans la majorité des cas, ces établissements vous permettent d’accéder à une facilité de caisse et autorisent les découverts.

D’autre part, elles vous offrent la possibilité de souscrire un crédit classique, un crédit-bail mobilier, immobilier ou un prêt amortissable pour financer les investissements nécessaires au fonctionnement de votre association.

Pour pouvoir répondre efficacement aux besoins en financement de votre organisme, vous pouvez opter pour une banque traditionnelle ou une banque digitale. Les établissements se présentent comme des valeurs sûres, surtout pour les structures de type association. Elles facilitent grandement les collectes de dons, les encaissements de cotisations et mettent à votre disposition différents moyens de placement en cas d’excédent de trésorerie : Livret A Associations, OPCVM, placements non boursiers, etc.

De leur côté, les établissements essentiellement présents sur le web vous fournissent différents outils qui faciliteront grandement la gestion et la comptabilité de votre association. Dans la majorité des cas, les banques en ligne proposent des packs spécialement conçus pour les organismes associatifs.

Bien qu’elles facilitent les opérations de gestion et offrent une accessibilité 24h/24 et 7j/7 à votre compte, elles ne proposent pas de réelles solutions de financement adaptées aux associations.

À titre d’information, tout organisme déclaré doit ouvrir un compte bancaire destiné uniquement à son fonctionnement. Outre le type d’établissement, vous devez prendre en considération certains critères dans le choix d’une banque.


Notez cet article :

Auteur : Julie


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Banqueo


+ de 110 000 membres

+ le guide finance offert


Votre banque en ligne ?