Accueil > Produits Dérivés Finance Définition Fonctionnement Produits Dérivés
Top 5 Banques en ligne :

  • Boursorama
  • Fortuneo
  • ING Direct
  • Hello Bank
  • BforBank
  • Fiche
  • Offert
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • 80€
  • Infos
  • Boursorama remporte la palme (CB gratuite)
  • Livret d'épargne à 2% (promo) et CB gratuite
  • ING Direct offre la CB gratuite et un livret d'épargne à 3% (promo)
  • Hello Bank (BNP Paribas) offre la CB gratuite
  • Bforbank peut offrir jusqu'à 130€ à l'ouverture et la CB gratuite

Produits Dérivés

Le monde de la finance fait appel à de nouveaux stratagèmes et à d’autres outils financiers, pour faire face aux menaces, éviter les pièges et saisir les opportunités possibles. Parmi ces outils financiers, figurent les produits dérivés, encore appelés « contrats dérivés », ou en anglais : « derivative product ».

De par sa nature, un produit dérivé est un outil financier, possédant une certaine valeur et négociable sur un marché. Cette valeur des produits dérivés fluctue selon l’évolution du taux ou du prix d’un sous-jacent, qui peut être soit une action côté en bourse, soit un taux de change ou encore un indice boursier.

Une certaine similitude avec les trackers financiers existe. Cependant, certains flux financiers peuvent autant servir de sous-jacent, comme le ferai une simple unité négociable de matière première.

Autre particularité des produits dérivés, la non nécessité d’un placement initial, ou du moins un placement minime, ce qui est un instrument des plus faciles d’utilisation.

Mais la notion de produit dérivé fait également entrer en jeu la notion de « futur », car, en premier lieu, le règlement d’un produit dérivé se fera obligatoirement dans le futur, et en second lieu, un produit dérivé « mise » sur des flux financiers à venir.

Fonctionnementdes produits dérivés

L’existence de produits dérivés vise l’accomplissement de deux objectifs distincts : la réalisation de transaction qui seraient impossibles à effectuer directement sur le sous-jacent, ou parce que les sous-jacents eux-même sont inexistants.

Ces deux objectifs visent principalement à la protection de l’investisseur, contre tout risque financier qui pourrait se produire dans le futur (effondrement des cours, inflation du prix des matières premières…).

Il est également important de rappeler que le produit dérivé fait obligatoirement intervenir deux individus, un acheteur et un vendeur, ce qui en fait un produit bilatéral.

Toutefois, dans certains cas de produit dérivé, il existe un marché appelé « marché à terme », où tout les intervenants (acheteur ou vendeur) ont pour unique interlocuteur, une chambre de compensation.

L’achat de produit dérivé est libre sur ce marché spécialisé et il existe autant de produits dérivés que de sous-jacents, et ces derniers peuvent disparaître aussi rapidement qu’ils sont apparus.

Les différents types de produits dérivés

On retiendra que les produits dérivés sont généralement divisés en deux grands ensembles : les dérivés financiers fermes et les produits dérivés optionnels. Parmi les transactions fermes, nous pouvons citer les transactions à terme de gré à gré, ou « forwards », basé sur l’engagement de réaliser à une date donnée, une transaction précise, à un prix déterminé et pour une quantité déterminée. Viennent ensuite les marchés à terme organisés ou « contrats futurs ».

Ce second type de produit dérivé est un écho du marché de gré à gré. En effet, le marché de gré à gré trouve sa limite dans la multiplication des intervenants, qui rend le marché beaucoup plus compliqué. Pour pallier à ce problème, le marché à terme fait entrer un intermédiaire unique : la chambre de compensation, seul interlocuteur de tous les intervenants et tour à tour vendeur et acheteur.

En troisième position, nous avons les SWAP, qui est un contrat d’échange de flux financiers. On retiendra dans ce dernier cas, le swap de taux d’intérêt et le swap de change. En matière d’échéance, l’investisseur aura le choix entre l’option « européenne » (date d’échéance précise), l’option « américaine » (règlement avant une certaine date), ou encore l’option « mid-Atlantic » ou « Bermuda » (selon un calendrier d’échéance).

Cependant, les options sont négociables, donc peuvent se vendre et être achetées, selon un « prime » ou « premium », qui figure dans leur prix. Les warrants, quant à eux, sont généralement émis par les banques et sont semblables aux valeurs mobilières. Cotés en bourse, les warrants sont soumis à une date d’échéance donnée.

Les produits dérivés sont des outils financiers d’anticipation. Toutefois, les produits dérivés représentent eux-mêmes un risque important, car les investisseurs sont incités à prendre des risques plus grands, et à la clé, une pléthore de crises financières en perspective.


Notez cette page :
Produits Dérivés Finance Définition Fonctionnement Produits Dérivés 4.63/5 - 19 votes




Partagez cette page :

Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Banqueo


+ de 110 000 membres

+ le guide finance offert


Votre banque en ligne ?